four à bois pas cher Fours à bois pour jardin Toram et Le Gooker | Omniflamme Four à pain rond


Votre panier 0 0,00 EUR
Suivez-nous
Modes de transport
Paiement sécurisé
Nous contacter
Paiement sécurisé
à votre convenance
  • CB

  • Chèque

  • Virement
  • Expédition sous 48h
    après réception du paiement
  • So Colissimo

  • Mondial Relay

  • Henri Ducros
  • Service Commercial
    n'hésitez pas à nous contacter
    Lettre d'informations
    tenez-vous informé
    En Savoir plus
    En Savoir plus
    En Savoir plus
    S'inscrire
    Blog du four à bois - Omniflamme
    Rechercher   Retour aux billets

    Quel bois choisir pour son four à bois ?

    Quel bois choisir pour son four à bois ? A la condition qu'ils soient propres et secs, les bois feuillus sont tous utilisables. Les résineux sont à éviter pour la phase de cuisson.

    L'énergie développée par la combustion du bois dépend surtout de son poids et de son humidité. elle varie dans une moindre mesure en fonction de sa nature.

    Les bois résineux brûlent plus rapidement que les feuillus, ils dégagent, lors de la combustion, des hydrocarbures aromatiques polycycliques dangereux pour la santé. Ce type de bois est donc à éviter lors de la cuisson, il peuvent néanmoins servir en phase de préchauffe du four.

    Un gros morceau de bois brûle plus lentement qu'un petit morceau. Le bois sec brûle mieux et développe plus de chaleur que du bois humide ou vert. 1kg de bois sec (10% d'humidité) développe 3800 Watts, 1kg de bois humide (50% d'humidité) développe 1900 Watts, soit deux fois moins.

    Le bois de récupération est rarement utilisable car il risque d’être imbibé de substances nocives telles que des graisses ou des peintures.
    Les bois couverts de champignons sont également à écarter.

    Classés par ordre décroissant, à volume et humidité comparable, voici, parmi les feuillus les plus courants, les bois ayant une bonne qualité de chauffe : le charme, la charmille, le chêne, le hêtre, le frêne, l'érable et enfin le bouleau.
    Les bois tendres comme le tilleul et le peuplier ont un faible pouvoir calorifique correspondant environ à la moitié de celui du chêne.

    Le bois idéal aura été stocké au moins 6 mois en forêt et 2 ans sous abri (voir 3 ans pour le chêne). On obtient alors une humidité de 12 à 15%.


    Pour cuire tartes flambées, pizza et autres plats nécessitant une cuisson vive :

    Chauffer le four rapidement et favoriser l'effet de rayonnement en utilisant du bois de feuillus secs (chêne, hêtre...) coupé en morceaux de petite taille (diamètre 6 cm maximum).


    Pour cuire du pain et autres plats mijotés :

    Utiliser des morceaux de bois plus massifs. Des rondins de 8 à 12cm de diamètre permettront de chauffer le four plus lentement et surtout plus longtemps.
    Rédigé le  21 fév. 2013 22:28 dans Conseils  -  Lien permanent

    Commentaires

    Aucun commentaire pour cet article.

    Laisser un commentaire

    Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
    Votre commentaire
    Votre nom *
    Votre Email *
    URL de votre site